UA-88444374-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2018

Uber, une nouvelle forme d'activité ?

Video intéressante concernant une autre forme d'activité à 6 mn 15.


Bonne video !

Alors que les révélations sur la corruption de nos politiques semblent être le seul sujet de la campagne, certains réclament une trêve de la justice. Nos politiques doivent-ils être au-dessus des lois ?

6 mn 10 :Tarifs en baisse, dirigeants harceleurs, fraude fiscale... Uber est englué dans les scandales. L'entreprise est-elle vraiment du côté de ceux qui veulent travailler ?

13 mn 08 Les Jeux Olympiques 2024 n'attirent pas les grandes villes. Budapest et Rome ont refusé des Jeux qui se feraient au détriment de leur population. Mais Paris reste candidate sans consulter les habitants : par amour du sport ou des industriels du béton ?

20/02/2018

Le mystère de la valorisation d'Uber

Uber a annoncé une perte de 4,5 milliards de $ (60% de son chiffre d'affaires)après une perte de 3 milliards en 2016. Malgré cela, Uber est valorisé autour de 50 milliards $ et le japonais Softbank lui apporté 10 milliards $ en décembre 2017. Rappelons qu'Uber n'est pas cotée en bourse.

Explication : Uber a conquis 630 villes dans le monde avec la promesse à des chauffeurs de gagner un revenu intéressant (25 euros /h à Paris d'après une enquête de BFM).

Cette conquête réclame beaucoup d'argent aujourd'hui mais peut rapporter énormément d'argent dans le futur lorsque les chauffeurs seront remplacés par des voitures autonomes !

Les financiers ne sont pas fous. Ils font un pari !

Publié dans Finance | Tags : uber, softbank | Lien permanent | Commentaires (0)

01/11/2017

Une décision qui fera date et anéantira peut-être Uber

L'Angleterre vient de prendre une décision contre Uber qui remet en cause le "business model" d'Uber et des plateformes équivalentes. Les partenaires ne peuvent pas être considérés comme des indépendants pour réduire les charges salariales et les investissements.  Ils doivent être considérés comme des salariés au regard des pratiques managériales d'Uber.

Cette décision est une énorme surprise dans un pays qui est réputé avoir une politique économique libérale.

Cliquer sur ce lien.

Une des prochaines étapes sera la remise en cause de l'utilisation gratuite des infrastructures par les GAFAM mais c'est un très long combat souterrain qui remettrait en cause le monopole américain.

Publié dans Management | Tags : uber | Lien permanent | Commentaires (0)