UA-88444374-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2018

Uber, une nouvelle forme d'activité ?

Video intéressante concernant une autre forme d'activité à 6 mn 15.


Bonne video !

Alors que les révélations sur la corruption de nos politiques semblent être le seul sujet de la campagne, certains réclament une trêve de la justice. Nos politiques doivent-ils être au-dessus des lois ?

6 mn 10 :Tarifs en baisse, dirigeants harceleurs, fraude fiscale... Uber est englué dans les scandales. L'entreprise est-elle vraiment du côté de ceux qui veulent travailler ?

13 mn 08 Les Jeux Olympiques 2024 n'attirent pas les grandes villes. Budapest et Rome ont refusé des Jeux qui se feraient au détriment de leur population. Mais Paris reste candidate sans consulter les habitants : par amour du sport ou des industriels du béton ?

Vers une monnaie mondiale, une cryptomonnaie ?

A l'origine était le bitcoin né après la crise financière mondiale de 2008, provoquée par l'avidité des financiers spéculateurs. Voir ce document malheureusement en anglais :  bitcoin.pdf. La technologie du bitcoin s'appuie sur la blockchain.

Pour le français voir cette note : http://fksqy.hautetfort.com/archive/2018/03/31/tout-savoi...

Le numéro 115 de mars/avril 2018 de Nexus explique aussi ce que sont les cryptomonnaies, pourquoi les banquiers s'y intéresent, ce qu'est une blockchain, une ICO, un jeton, ... 

09/04/2018

Qu'est-ce qu'une ICO ?

Une ICO (Initial Coin Offering est une Offre Initiale de Pièce en français) est un appel de fonds en cryptomonnaie qui n'est pas réglementé contrairement à son équivalent pour la cotation en bourse d'actions, l'IPO (Initial Public Offering).

En 2017, 4 milliards de dollars ont été levés avec une ICO versus 93 millions en 2016 !

Pour faire cette offre, un "white paper" doit être mis en ligne par la société sur une plateforme dédiée. Elle émet des "tokens" (jeton en français) et expose ce qu'elle a l'intention de faire avec les fonds qu'elle va recevoir. En général, elle fixe un montant maximal. Les investisseurs qui achètent ces jetons recevront en contrepartie une part de bénéfices, des services ou autres contreparties définies dans le "white paper". Quand un plafond maximum a été donné et qu'il est atteint, l'ICO est close et les jetons émis peuvent faire l'objet de transactions et les cours s'équilibrer entre l'offre et la demande.

Une ICO peut se clore extrêmement rapidement. Par exemple, le navigatuer Web Brave a levé 35 millions de $ en ... 30 secondes !

Les ICO n'étant pas réglementées, les arnaques sont nombreuses. L'AMF indique les sites suivants comme frauduleux :

akj-crypto.com
bank-crypto.com
bcoin-bank.com
bit-crypto.net
boursebitcoin.com
www.crypteo.io
cryptobankweb.com
crypto-major.com
cryptopartnersinvest.com
crypto2.bnd-group.com
crypto.private-finances.com
ecs-solutions.net
ether-invest.com/
krakenaccess.com
www.minedecrypto.com

mais cette liste n'est pas exhaustive et de nombreux sites se créent chaque jour.

Voir le site de l'AMF pour les précautions à prendre.

Publié dans Finance | Tags : ico, arnaque | Lien permanent | Commentaires (0)

Vers une unique monnaie mondiale ?

C'est le sujet d'un article dans le numéro 115 de mars/avril 2018 de nexus (7,90€ en kiosque).

A la lecture de cet article vous comprendrez ce qu'est le bitcoin, la blockchain, une ICO, un jeton ou token, ...

A l'origine, le bitcoin : bitcoin.pdf

05/04/2018

Le scandale des données de Facebook avec Cambridge Analytica

Près de 90 millions de profils d'Américains sur Facebook ont été utilisés par la société Cambridge Analytica pour "changer le comportement" de ces usagers de Facebook.

D'après certaines personnes, Trump lui même a été surpris par son élection à la présidence des Etats-Unis d'Amérique. Steve Bannon, son conseiller stratégique lors de la campagne électorale, a gagné son pari grâce à l'analyse des données Facebook et des techniques de Big Data.

Facebook Cambridge Analytica.PNG

Grâce aux techniques de Big Data, analyse de données en grand nombre, et les données que récoltent les réseaux sociaux, les techniques manipulatoires dont font partie entre autres les "fake news" deviennent extrêmement puissantes.

D'où la tourmente dans laquelle est entré Mark Zuckerberg, le président de Facebook dont l'action a chuté de 185 $ le 16 mars à 155 $ le 5 avril 2018, soit une perte de près de 20%.

L'utilisation des données personnelles est enfin sur la table au niveau international. Espérons que les Européens ont enfin compris l'importance des données personnelles et les dangers de leur utilisation.